- 236 clics -

Le recouvrement amiable, en quoi consiste-t-il ?

Vous avez quelques soucis pour récupérer vos crédits à votre débiteur ? La solution de recouvrement amiable demeure une excellente option, simple et efficace. Cette procédure consiste à user des méthodes légales disponibles pour votre entreprise en vue de l’obtention d’un règlement volontaire de votre débiteur, sans pour autant passer devant un juge.

De quoi concerne le recouvrement à l’amiable ?

La solution de recouvrement amiable se définit principalement par l’action entreprise par un créancier vis-à-vis de son débiteur dans l’objectif d’obtenir son dû, sans passer par les instances judiciaires. Pour atteindre son objectif, le créancier possède plusieurs possibilités en main, dont généralement l’envoi d’une ou de plusieurs lettres de mises en demeure ou de relances. Cette procédure porte parfois sur quelques types de crédits, tels que les non-paiements de factures ou de loyers, les emprunts entre particuliers ou encore les engagements provenant d’une vente. En cas de recouvrement de créance, cette procédure reste la première action à tenter avant de recourir à une procédure judiciaire. Pour ce faire, le créancier peut mener cette action en utilisant ses propres moyens. Il a également la possibilité de faire appel aux services d’un cabinet de recouvrement ou d’une société spécialisée dans le domaine.

À quel moment utiliser cette solution de recouvrement amiable ?

En règle générale, le créancier se doit de réclamer à son débiteur de payer sa dette à la date d’échéance que les deux parties ont communément fixée. À partir de cet instant, la solution de recouvrement amiable entre en jeu. Le créancier peut envoyer une relance au débiteur à tout moment. Il envoie un rappel à ce dernier via un appel téléphonique, un mail, un message téléphonique, un courrier ou autre, comme quoi un dû doit être réglé et cette dette représente telle ou telle valeur. Entre autres, les relances du créancier doivent se faire fréquemment. Plus celui-ci envoie des rappels à son débiteur, plus il aura des chances de recevoir rapidement ses fonds. En effet, dans une telle situation, le débiteur sent que son créancier lui met la pression. Dans le cas où le créancier n’entame pas de démarche dès que le dû peut être exigé, les possibilités d’obtenir sa dette se réduiront, surtout si le débiteur est mis en liquidation judiciaire. L’utilisation de la solution de recouvrement amiable doit donc se faire le plus tôt possible et avec insistance.