Publié le - 1709 clics -

Interview de Maître François Déat, avocat à Bordeaux

Aujourd’hui, nous sommes partis à la rencontre de Maître François Déat, avocat Bordeaux. Il nous raconte son parcours, sa passion, son métier et sa réussite.

Maitre François Déat, bonjour, comment avez-vous découvert cette passion pour le droit et pourquoi êtes-vous devenu avocat ?

Tout d’abord, la lutte pour la justice et contre les injustices est encrée dans ma famille depuis longtemps. J’ai été élevé dans un climat familial militant, où l’on se révolte contre les inégalités. J’ai souhaité devenir avocat pour me battre aux côtés des personnes qui subissent des désagréments dans leur vie. Faire des études de Droit était une manière de me battre aux côtés des particuliers pour une justice saine et équitable.

Pourquoi vous avez-vous choisi la défense des particuliers ?

Je souhaite m’investir au coté des particuliers car ce sont des personnes vulnérables. Monsieur et Madame tout le monde n’ont pas les connaissances nécessaires en matière de droit. Je mets à leur service mes compétences sur le fonctionnement de la justice et des règles de droit.

Quels sont vos domaines d’action en matière de défense du particulier ?

J’interviens sur plusieurs domaines. En droit de la famille : pour les divorces, les défauts de paiements de pensions alimentaires, les modalités d’exercice de l’autorité parentale pour les parents séparés, les héritages et successions. J’agis également en droit de la consommation lorsque des particuliers ont des problèmes de surendettement, des saisies sur salaires ou sur comptes, ou des saisies immobilières. J’interviens également en matière de droit du travail pour la défense des salariés abusés. Et j’œuvre en droit des majeurs protégés pour les problèmes de tutelles et curatelles, la défense des majeurs sous protection de justice et de leur famille, ou les admissions en soins sans consentement.

Comment pouvez-vous aider les particuliers en surendettement avec des risques de saisies ?

En matière de saisies, qu’elles soient immobilières, sur comptes ou sur salaires, il ne faut pas attendre qu’il soit trop tard. La politique de l’autruche dans ce genre de cas ne fait qu’aggraver les situations. Il est donc nécessaire de faire appel à un avocat le plus rapidement possible. Il est important de savoir que les créanciers ne peuvent vous condamner au paiement sans titre exécutoire ; c'est-à-dire sans jugement vous condamnant. Grace à mon aide, nous pouvons renégocier un échelonnement des dettes et des échéances ou dans les cas les plus critiques, obtenir un délai de grâce et la suspension des échéances.

Quelles sont les valeurs qui vous tiennent à cœur dans votre travail ?

Je suis un avocat engagé aux côtés de mes clients. Je suis attaché aux valeurs de disponibilité, de compétence et surtout d’humanité, car mon travail ne peut se faire sans une grande passion pour l’humain. Engagé pour la solidarité et la justice sociale, je pratique des honoraires différenciés en fonction des revenus et du patrimoine de chacun pour une équitabilité parfaite avec les plus démunis.


Son site : http://www.deat-avocat.com/