Publié le - 5 clics -

La prime à la conversion et les voitures concernées

Vous projetez d’échanger votre vieille voiture contre une voiture écologique ? Sachez que vous pouvez bénéficier d’une prime à la conversion que le gouvernement vous octroie. Ce dans le but de vous inciter à vous impliquer activement dans la protection de l’environnement.

Le montant de la prime

Si vous achetez une voiture 100% électrique, et que vous êtes imposable à l’IR, vous bénéficiez d’un bonus :

  • de 2500 euros si le véhicule est neuf
  • de 1000 euros s’il s’agit d’une voiture électrique d’occasion.

Si vous n’êtes pas imposable, la prime pour l’achat du neuf reste inchangé, tandis que celle relative à l’acquisition d’une voiture d’occasion est élevée à 2000 euros.

Si vous achetez une voiture classique, c’est-à-dire une voiture essence ou diesel peu polluante, la prime est de 1000 euros si vous êtes imposable. Elle est de 2000 euros si vous êtes non imposable. Ce, indifféremment du fait qu’il s’agisse d’une voiture neuve ou d’occasion. Notez bien que le taux d’émission de CO2 de la voiture que vous allez choisir ne doit pas dépasser les 130 grammes par kilomètre. Dans le cas échéant, elle ne sera pas classée voiture écologique.

Notez que vous pouvez encore bénéficier du bonus écologique, en particulier si vous achetez une voiture électrique. Les autres voitures telles que les classiques et les hybrides ne sont plus éligibles au bonus écologique.

Choisissez la voiture de votre choix en vous faisant conseiller par un professionnel depuis 1966 : glinche automobile.

Les conditions d’éligibilité à la prime

Pour bénéficier de la prime à la conversion, voici les voitures concernées :

Si vous êtes un ménage imposable, et que votre voiture est un diesel, celle-ci doit dater d’avant 2001. S’il s’agit d’une voiture essence, elle sera immatriculée avant 1997 afin d’être éligible.

Si en revanche vous n’êtes pas imposable, votre voiture diesel doit dater d’avant 2006 pour donner lieu à la prime à la conversion.

Le poids du véhicule est également pris en compte : celui-ci ne doit pas excéder les 3,5 tonnes, PTAC.